SAMSON ET DALILA

CAMILLE SAINT SAËNS

Première à l’Opéra de Monte-Carlo, le 15 mars 1892
Dernière à l’Opéra de Monte-Carlo, le 25 février 1979
_________________________

Opéra en trois actes et quatre tableaux
Musique de Camille Saint-Saëns (1835-1921)
Livret de de Ferdinand Lemaire

Création : Théâtre Grand-Ducal de Weimar, 2 décembre 1877

Nouvelle production Opéra de Monte-Carlo,
en coproduction avec les Chorégies d’Orange et l’Opéra de Shanghai
_____________________

De l’Ancien Testament à Cecil B. DeMille, les sulfureuses relations amoureuses de Samson et Dalila n’ont cessé de susciter condamnations morales et fébrilités inavouables. Est-ce un total hasard que soit revenue à Camille Saint-Saëns la tâche de mettre en musique pour l’éternité cette fable biblique au parfum capiteux ? Même si le compositeur du Carnaval des animaux et de la Grande Symphonie en ut majeur s’est parfois fourvoyé à la scène, manquant de cette inspiration sans laquelle il n’y a point de chef-d’œuvre, il trouve avec Samson et Dalila le chemin de la réussite. L’érotisme qui sous-tend cet épisode de la Bible ne pouvait que le fasciner et le contexte sacré lui offrir un paravent idéal pour cacher au monde son intense sensualité. Au-delà du rôle emblématique de Samson, vaillant dans tous les sens du terme, c’est à Dalila que revient la musique la plus marquante de l’ouvrage. Si l’écroulement final captive le spectateur et rassure la morale, ce sont bien les phrases caressantes de l’héroïne qui nous bouleversent. Camille Saint-Saëns, grand admirateur de la Principauté, cachait bien son jeu, mais voilà que son opéra nous le dévoile… pour notre plus grand pla
_____________________

Chœur de l’Opéra de Monte-Carlo
Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo
Ballet de l’Opéra de Shanghai (SOHDE)


 

Salle des Princes
Grimaldi Forum
  • ♦ 19 novembre 2018 - 20 H 00 (sur invitation du Palais)
  • ♦ 22 novembre 2018 - 20 H 00 
  • ♦ 25 novembre 2018 - 15 H 00 

_____________________

Direction musicale
Kazuki Yamada
Mise en scène
Jean-Louis Grinda
Décors et costumes
Agostino Arrivabene
Lumières
Laurent Castaingt
Chorégraphie
Eugénie Andrin
Chef de chœur
Stefano Visconti

Dalila
Anita Rachvelishvili
Samson
Aleksandrs Antonenko
Le Grand Prêtre de Dagon
André Heyboer
Abimélech, Satrape de Gaza
Julien Véronèse
Un vieillard hébreu
Nicolas Courjal
Un messager philistin
Frédéric Diquero
Premier philistin
Marc Larcher
Deuxième philistin
Frédéric Caton