Actualités

24.03.2017 - L'Homme de la Mancha, Première ce soir à Tours

L’Homme de la Mancha, une coproduction Théâtre du Capitole de Toulouse & Opéra de Monte-Carlo pour trois représentations à l’Opéra de Tours.

Durant la saison 1997-1998 Jean-Louis Grinda, alors à l’époque directeur général à l’Opéra royal de Wallonie, s’est lancé le défi de monter la comédie musicale, L’Homme de la Mancha, sur la scène d’une maison d’opéra. Cette production fut présentée au public comme une autre façon de faire du théâtre lyrique ; la distribution est composée de chanteurs d’opéra qui sont en même temps des comédiens. Le spectacle fut remonté en partenariat avec le Théâtre du Capitole de Toulouse et s’est joué à Monte-Carlo, Avignon et Toulouse.

L’Homme de la Mancha est une fable sur le pouvoir de l’imaginaire et du théâtre transposée dans l’univers de la comédie musicale. Donnée à Broadway, L’Homme de la Mancha remporte cinq Tony Awards et l’œuvre reste à l’affiche plus de 2 300 représentations. C’est lors d’une de ces performances que Jacques Brel décide d’adapter l’œuvre en français et rédige le livret et les paroles. La première représentation en français a alors lieu au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles le 4 octobre 1968. Le spectacle sera repris par la suite à Paris au Théâtre des Champs-Élysées en décembre 1968 pour une série de représentations triomphales.

« Le fait de me mettre à la mise en scène, en ayant été d’abord directeur d’opéra, m’a permis de […] faire s’épanouir les talents des artistes sur un terrain où on ne les attend pas, où ils vont nous surprendre, et en même temps de continuer à faire venir un public de connaisseurs, tout en attirant de nouveaux spectateurs qui n’ont peut-être jamais mis les pieds à l’opéra, et qui seront attirés par tel ou tel titre de comédie musicale, dont L’Homme de la Mancha. » Jean-Louis Grinda, metteur en scène.

À l’Opéra de Tours, l’Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire/Tours sera dirigé par Didier Benetti avec une mise en scène de Jean-Louis Grinda, des décors de Bruno de Lavenère, des costumes de David Belogou, des lumières de Jacques Châtelet réalisées par Cyril Slama et une chorégraphie d’Eugénie Andrin. La distribution : Nicolas Cavallier (Cervantes/Don Quichotte), Raphaël Brémard (Sancho Pança), Estelle Danière (Aldonza/Dulcinea), Ludivine Gombert (Antonia), Franck T’Hézan (Le Gouverneur/L’aubergiste), Jean-François Vinciguerra (Le Duc/Chevalier aux miroirs/Dr Carrasco), Christine Solhosse (La Gouvernante), Eleonore Pancrazi (Maria/Fermina), Philippe Ermelier (Le barbier), Yvan Sautejeau (Pedro), Mickaël Chapeau (Anselmo), Jean-Marc Bertre (José) et Emmanuel Zanarolli (Tenorio), sera accompagnée du Chœur de l’Opéra de Tours.

L’Opéra de Monte-Carlo poursuivra ensuite sa saison lyrique à l’Opéra de Tours (Rusalka – mai 2017) et au Théâtre de Bonn (Peter Grimes – mai-juillet 2017).