Artiste de la saison

Cecilia Bartoli, mezzo-soprano

Lorsque Cecilia Bartoli chante, elle défie toute comparaison. Les critiques cherchent de nouvelles métaphores, car le vocabulaire usuel ne suffit pas. Sa gorge, a-t-on pu lire, «abrite un nid de rossignols». Ses enregistrements au disque ou en vidéo ont été vendus à plus de douze millions d’exemplaires à travers le monde. Pour en rester aux statistiques, Cecilia Bartoli est l’artiste classique d’aujourd’hui qui connaît le plus grand succès. Toujours prête à la découverte, elle a obtenu des succès mondiaux avec des projets magnifiques et construits minutieusement autour d’un thème. The Vivaldi AlbumItalian Arias (airs de Gluck), The Salieri AlbumOpera proibitaMariaSacrificiumMission et St Petersburg ont tous obtenu de nombreuses récompenses, notamment cinq Grammys. Ses concerts la mènent dans les salles majeures d’Europe, d’Amérique, d’Asie et d’Australie. Ces derniers temps, elle a privilégié la collaboration avec les meilleurs ensembles sur instruments anciens. Pour autant, Cecilia Bartoli continue de se produire avec les plus grands orchestres symphoniques ; l’une des collaborations marquantes en ce domaine est le projet qu’elle a conçu et réalisé avec l’Orchestre philharmonique de Vienne. En 2016, tout en poursuivant sa carrière internationale, elle a été à l’initiative de la création des Musiciens du Prince, nouvel orchestre sur instruments anciens dont elle est la directrice artistique. En 2012, Cecilia Bartoli a été nommée directrice artistique du Festival de la Pentecôte de Salzbourg, où son contrat vient d’être prolongé jusqu’en 2021. Sa capacité particulière à réunir le conceptuel et l’artistique y trouve un terrain de développement idéal. Salzbourg est également l’un des lieux privilégiés où elle exerce son art de chanteuse lyrique. En 2018, le festival a été consacré à Gioachino Rossini pour les 150 ans de sa disparition. Cecilia Bartoli y a interprété le rôle fort et émancipateur d’Isabella dans son opéra L’Italienne à Alger. Cecilia Bartoli dédie le programme du festival 2019 à la mémoire des castrats, sous le titre Voci celesti – Heavenly Voices. Au centre du festival figure Alcina de Haendel dans une nouvelle production de Damiano Michieletto avec Gianluca Capuano et Les Musiciens du Prince. La distribution comprend Philippe Jaroussky et Cecilia Bartoli dans le rôle principal. En 2018, Cecilia Bartoli et sa maison de disques, Decca, ont fêté leurs 30 ans de collaboration. L’événement a été salué par trois parutions et la création d’un nouveau label, «Decca – mentored by Bartoli». Cecilia Bartoli est née à Rome. Sa mère, Silvana Bazzoni, lui a enseigné le chant et est restée son seul professeur. Daniel Barenboim, Riccardo Muti, Herbert von Karajan et Nikolaus Harnoncourt ont souhaité travailler avec elle dès ses débuts. Elle est membre d’honneur d’importantes institutions et a reçu de nombreuses distinctions, notamment la médaille de l’ordre du Mérite culturel à Monaco en 2013.

Cette saison elle sera La Comte Adèle dans Le Comte Ory (du 22 au 28 mars 2020)