Duello amoroso

Musiques de Georg Friedrich Haendel
Airs et duos extraits de Rinaldo, Rodelinda, Floridante, Muzio Scevola, Orlando, Giulio Cesare, Amadigi & Theodora

Nouvelle production

Dans la période baroque, qui mieux qu'Haendel a su parler de l'amour ? Avec lui, les héros sont confrontés à des difficultés à la portée universelle et que nous, personnes réelles et contemporaines, vivons effectivement tous les jours. Duello amoroso scrute l'évolution du phénomène amoureux : l'instant magique de la rencontre et celui de l'idylle, les moments de doute et de conflits. Mais aussi la recherche de la fusion des corps et des âmes, comme Le Banquet de Platon l'évoque : au commencement, les êtres humains étaient de trois sexes doubles : mâle/mâle, femelle/femelle, et androgyne (mâle/femelle). Ayant provoqué la colère des dieux, ils furent punis par Zeus qui les sépara, formant les êtres humains actuels. Depuis, ceux-ci n'ont eu de cesse de retrouver leur moitié…
Chez Haendel, les personnages principaux ne sont pas obligatoirement les plus complexes car souvent monolithiques dans leur héroïsme : le si beau Pena tiranna (Amadigi di Gaula) n'est pas chanté par le héros éponyme mais par Dardano.
Aussi, ses ouvrages moins connus recèlent de véritables trésors de perspicacité psychologique.
Un des duos interprétés - tiré de l'opéra Muzio Scevola - s'intitule Ma come amar ? (en français Mais comment aimer ?)
Telle est la question !

Orchestre Orfeo 55

Salle Garnier
Opéra de Monte-Carlo
  • ♦  9 novembre 2012 - 20 H 00 
  • ♦ 11 novembre 2012 - 15 H 00 

Conception
Jean-Louis Grinda
Mise en scène
Jean-Louis Grinda
Décors & lumières 
Laurent Castaingt
Costumes
David Belugou
Chorégraphie
Eugénie Andrin

Vidéo
Jérôme Noguera

Direction musicale
Nathalie Stutzmann

Contralto
Nathalie Stutzmann
Soprano
Lisa Larsson

Galerie