La Sonnambula

La Somnambule

Première à l’Opéra de Monte-Carlo, le 22 février 1887
Dernière à l’Opéra de Monte-Carlo, le 20 mars 1948


Opéra en deux actes
Musique de Vincenzo Bellini (1801 – 1835)

Livret de Felice Romani
Création : Milan, Teatro Carcano, 6 mars 1831

Version de concert

La Sonnambula est considérée, avec Les Puritains et Norma, comme l'un des trois chefs-d'œuvre de Vincenzo Bellini. Composé en seulement deux mois, l'œuvre est écrite pour deux mythes de l'ère du belcanto romantique : Giuditta Pasta, créatrice six mois plus tard de Norma et Giovanni Rubini, ténor à l'aigu stratosphérique et pour lequel Bellini écrira la partie de ténor la plus difficile du répertoire, celle d'Arturo des Puritains. Dès la première, La Sonnambula est un succès. Dans les mois et les années qui suivent, elle est représentée dans toute l'Italie, puis à l'étranger : New York, Paris ou Londres avec Maria Malibran dans le rôle-titre. Le thème de l'amour sincère mais contrarié entre Amina et Elvino offre à Bellini l'occasion d'exalter sa veine lyrique : il développe dans cet opéra encore plus qu'ailleurs l'arc mélodique, admirablement adapté au naturel du sujet. Le défi pour les interprètes est de braver les incroyables difficultés techniques imposées par le compositeur tout en privilégiant l'expression des sentiments. La Sonnambula apparait bien comme le pendant lyrique de Giselle, emblème du ballet romantique.

Chœur de l’Opéra de Monte-Carlo
Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

Auditorium Rainier III
  • ♦ 24 février 2013 - 15 H 00 
  • ♦ 26 février 2013 - 20 H 00 

Direction musicale
Antonino Fogliani
Chef de chœur
Stefano Visconti

Amina
Annick Massis
Elvino
Celso Albelo

Le Comte Rodolphe
In-Sung Sim
Lisa
Alessandra Marianelli
Teresa
Karine Ohanyan
Alessio
Gabriele Ribis

Galerie