Nathalie Stutzmann

Au gré de sa carrière phénoménale, Nathalie Stutzmann n’a cessé de chanter les premiers rôles des opéras de Haendel, endossant sur les scènes les plus prestigieuses l’armure glorieuse de Giulio Cesare, Orlando, Amadigi ou Radamisto... tout en rêvant secrètement de chanter ces airs souvent sublimes que le compositeur attribuait aux seconds (ou même troisièmes) rôles. A la tête de son ensemble Orfeo 55, la contralto française peut enfin s’adonner sans retenue aux beautés musicales de ces « héros de l’ombre », puisant dans la quarantaine d’ouvrages lyriques du compositeur (qu’elle a relus intégralement à cet effet) pour nous proposer un bouquet d’airs parfois inédits, toujours magnifiques, tour à tour héroïques,capiteux ou poignants.

Preuve de sa fidélité aux multiples talents de Nathalie Stutzmann, l’Opéra de Monte-Carlo a choisi de contribuer à la réalisation de son dernier CD Heroes from the Shadows (Les Héros de l’ombre).
C’est le programme de cet enregistrement, salué par la presse et le public pour sa rareté et la qualité de son interprétation, qui est présenté au public monégasque.

Orchestre Orfeo 55

 

Salle Garnier
Opéra de Monte-Carlo
  • ♦ 11 novembre 2015 - 20 H 00 

Direction musicale Nathalie Stutzmann
Contrealto Nathalie Stutzmann

Programme ​Heroes from the Shadows
Airs d'opéras extraits de Giulio Cesare, Arianna in Creta, Amadigi, Radamisto, Agrippina, Serse et Alessandro.
 

Galerie